PUBLICITE

728x90 France

La clause de cessation du statut de réfugié ivoirien prend effet à partir du 30 juin 2022 (Officiel)

Publié le 20 juin 2022 à 16:42 Modifié le 27 sept. 2022 à 09:50

  • La clause de cessation du statut de réfugié ivoirien prend effet à partir du 30 juin 2022 (Officiel)

ABIDJAN LE 20 JUIN 2022. LE PRÉSIDENT ALASSANE OUATTARA A PRÉSIDÉ CE LUNDI, LA DOUBLE CÉRÉMONIE DE COMMÉMORATION DE LA 22ÈME JOURNÉE MONDIALE DU RÉFUGIÉ COUPLÉE À LA DÉCLARATION OFFICIELLE RELATIVE À LA CESSATION DU STATUT DES RÉFUGIÉS IVOIRIENS EN PRÉSENCE DE SEM. FILIPO GRANDI, HAUT COMMISSAIRE DES NATIONS UNIES POUR LES RÉFUGIÉS

''La clause de cessation du statut de réfugié ivoirien prend effet à partir du 30 juin 2022. '', a déclaré Filippo Grandi, le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés.

 Il s'exprimait à l'occasion de la cérémonie officielle marquant la Journée mondiale du réfugié ce lundi 20 juin 2022, à Abidjan en présence du chef de l'Etat ivoirien Alassane Ouattara et du vice-président de la République de Côte d'Ivoire, Tiémoko Meyliet Koné, et des représentants des pays d'accueil des réfugiés ivoiriens.

Le fonctionnaire de l'Organisation des Nations unies, s'est saisi de l'occasion pour féliciter le chef de l'État ivoirien, Alassane Ouattara car dira-t-il, "vous avez proposé vous-même d'entamer ce processus qui a été rendu possible par de multiples facteurs, essentiellement, ici en Côte d'Ivoire, le rétablissement de la paix et de la stabilité, les efforts de réconciliation nationale et le développement économique que vous avez guidé".

Il a aussi traduit sa gratitude aux 6 pays (le Ghana, la Guinée, le Libéria, le Mali, la Mauritanie et le Togo) d'accueil des réfugiés ivoiriens pour leur "rôle indispensable dans l'accueil de plus de 300.000 réfugiés ivoiriens''. Même s'il indique qu'il est difficile de donner un nombre exact des réfugiés de retour en raison de l'opération qui est toujours en cours, il a fait observer que plus de 280 000 réfugiés ivoiriens ont déjà regagné la Côte d'Ivoire. "Des réfugiés rentrent encore et on va continuer les opérations de rapatriement pendant quelques semaines encore'' a-t-il souligné.

Selon lui, la clause de cessation du statut de réfugié donne également droit à ceux qui le souhaitent de rester pour des raisons personnelles, des mesures de régularisation sont prises.

Prenant la parole au nom du chef de l'Etat, le vice-président ivoirien, Meyliet Koné a salué la bonne coopération des pays d'accueil dans le processus de rapatriement des réfugiés pour regagner le pays. À en croire le vice-président, c'est plus de 96% des réfugiés ivoiriens qui ont regagné le pays.

Pour sa part, la ministre d'État, ministre des Affaires étrangères, Kandia Camara a rappelé que cette cessation est l'aboutissement d’un long processus débuté dès 2011, par la signature des accords tripartites entre la Côte d’Ivoire, les pays amis, le Ghana, la Guinée, le Libéria, le Mali, la Mauritanie et le Togo, qui ont généreusement accueilli les concitoyens réfugiés à la suite de la crise post-électorale qu’a connue le pays, et le HCR, pour aboutir à l’adoption d’une feuille de route sur les solutions durables à la situation des réfugiés ivoiriens.

Aux dires de la ministre d'État, ces solutions durables recommandées au cours de la Réunion Régionale d’Abidjan des 28 et 29 novembre 2018, suivie de celle consacrée à la révision de ladite feuille de route, les 06 et 07 septembre 2021, ont décliné une stratégie dont la mise en œuvre conduit ce jour, à l’invocation de la clause de cessation du statut de réfugié ivoirien. ''A ce titre, des missions ont été organisées dans les pays d’asile pour évaluer la situation des réfugiés sans document, à collecter les données personnelles et biométriques aux fins d’octroyer un passeport national et d’autres documents d’état civil et d’identité aux réfugiés candidats pour la résidence permanente dans ces pays d’accueil.'' a-t-elle expliqué. Avant d'ajouter qu'à ce jour, ''ceux qui ont opté pour la résidence permanente en terre d’accueil pour diverses raisons, recevront d’ici peu, leurs passeports, à l’instar de 187 de nos frères du Togo.''

Rappelons que la clause de cessation de réfugié ivoirien a été officiellement recommandée par l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés "HCR", lors de la 72e session de son Comité exécutif, qui a eu lieu du 4 au 8 octobre 2021.