PUBLICITE

728x90 France

Sécurité alimentaire : les producteurs de Gagnoa sensibilisés aux maladies virales du manioc

Publié le 29 avr. 2022 à 17:59 Modifié le 24 sept. 2022 à 04:39

  • Sécurité alimentaire : les producteurs de Gagnoa sensibilisés aux maladies virales du manioc

Désigné comme la culture du 21ème siècle par la FAO, le manioc est en danger. Aussi, le Central And Wave Africain Virus Epidemiology (WAVE) a-t-il décidé d'organiser une caravane de sensibilisation sur les maladies virales du manioc à l'effet de sa préservation et de sa survie.

Désigné comme la culture du 21ème siècle par la FAO, le manioc est en danger. Aussi, le Central And Wave Africain Virus Epidemiology (WAVE) a-t-il décidé d'organiser une caravane de sensibilisation sur les maladies virales du manioc à l'effet de sa préservation et de sa survie. 


Pour cette quatrième étape de la caravane "Ensemble sauvons notre manioc" c'est la ville de Gagnoa ,une zone de forte production de manioc qui a accueilli l'équipe WAVE, le vendredi 29 avril 2022. En présence de 250 producteurs issus de 24 coopératives venues du département de Gagnoa qui ont pris part à cette séance de sensibilisation. Bonny Valentin 2ème adjoint au Maire représentant monsieur le Maire de Gagnoa, a souligné l’importance de la rencontre. Dans la mesure où, a-t-il déclaré, face aux maladies liées au manioc "nous risquons de mourir de faim car notre base alimentaire est le manioc et nombreuses sont les femmes qui nourrissent leur famille à partir de l'attiéké". Il a demandé aux participants d'écouter et d'appliquer les stratégies et les conseils pour que le rendement dans les champs soit élevé. 



Prenant la parole, Tairou kolade Éric, Assistant chef de cabinet du préfet de région du Goh, a tenu à remercier la structure WAVE pour l'initiative dont l'objectif est d'aider les producteurs du manioc en les sensibilisant pour rehausser le niveau de production dans la Région du Goh . 


Pour lui, sauver le manioc c'est "sauver notre attieké, notre Placali, amidon" etc... Il a souhaité que tous les acteurs se mettent en coopérative pour être plus efficaces aux fins de bénéficier du soutien du Gouvernement. 


La directrice de la communication et du développement de Wave, Ndiaye Adja Aminata représentante du Directeur Exécutif Prof Pita Justin , a signifié que le manioc est d'une importance capitale pour la sécurité alimentaire en Afrique.



La maladie de la mosaïque africaine du manioc est présente dans la Région du Goh et partout en Côte d'Ivoire . WAVE œuvre dans 10 pays Africains et le siège se trouve en Côte d'Ivoire au sein de l'Université Félix Houphouët-Boigny, rappelle-t-on. 


La caravane de sensibilisation relative aux maladies liées au manioc s'est déroulée dans 4 villes de la Côte d'ivoire (Dimbokro, Aboisso, Man et Gagnoa) et simultanément dans 9 autres pays africains membre de WAVE, note-t-on. À chaque étape, les producteurs ont été sensibilisés sur l'importance de préserver la culture du manioc. Aussi, ceux-ci n'ont-ils pas manqué de saluer l'action du WAVE, tout en promettant de mettre en pratique toutes les formations apprises.